LE BATCH COOKING, C’EST QUOI ? ♡

« Batch » c’est l’idée de cuisiner à l’avance pour toute la semaine. Concrètement, on s’y met le dimanche, pendant 2h00 environ, après avoir fait les courses : Il s’agit de faire le plus gros du travail. Ensuite chaque soir de la semaine, on a plus qu’à s’activer pendant 10 minutes en cuisine pour préparer le dîner.

De plus, quand on souhaite faire attention à ce que l’on mange et contrôler ses apports alimentaires le Batch Cooking est une bonne idée. En cuisinant soi-même ses repas, on contrôle les apports en gras et en sucre, et on mange plus sainement.

3 BONNES RAISONS D’ADOPTER LE BATCHCOOKING :

GAGNER EN SERENITE :

C’est chouette d’aller faire ses petites courses un peu tous les jours ou de se laisser inspirer par le contenu de son réfrigérateur. Mais en semaine, cette esprit là n’est pas toujours compatible avec le temps. Avec le Batch Cooking tout est prévu, pas d’hésitations.

MANGER MIEUX ET SEULEMENT DU FAIT MAISON :

Le fait de s’organiser permet de proposer tous les jours une solution faite maison, aussi simple soit-elle, au lieu d’avoir recours trop fréquemment à des plats cuisinés, surgelés ou livrés tout prêts.

MOINS DE GASPILLAGE :

Tout ce qu’on achète est utilisé. On cuisine les produits frais plus rapidement, notamment les légumes qui, du coup, encombre moins le réfrigérateur et qui ne pourrissent pas au fond du bac.

IMG_2673-750x1000

CONSEILS PRATIQUES :

LES CONTENANTS :

  • Préférez le verre au plastique lorsque c’est possible : le verre dure toute la vie et le plastique peut contenir des éléments toxiques potentiellement transférables aux aliments, notamment lorsqu’ils sont gras ou chauds. Privilégiez les plastiques classifiés 2,4 et 5 ils ne sont normalement pas toxiques. Pour la congélation, préférez le plastique. Les liquides en gelant, augmentent le volume et peuvent faire éclater un récipient en verre.

 

  • Vous pouvez aussi utiliser des bols, salaires et autres plats – à recouvrir d’une assiette ou d’un emballage en tissu à la cire d’abeilles, plutôt que d’utiliser une quantité astronomique de film alimentaire ou de papier aluminium. C’est la solution la plus simple et la plus économique, mais elle est moins pratique car toutes vos préparations risquent de prendre beaucoup de place dans le réfrigérateur.

 

COMMENT CONSERVER SES PREPARATIONS : 

Sur les questions de conservation, il n’y a pas de règle absolue : il faut surtout se faire confiance, sentir et goûter les préparations.. Bien sûr, se méfier des préparations sensibles : pas plus de 2 jours pour les préparations avec de l’oeuf cru. Moins de risque pour les légumes, à part la détérioration du goût.

  • Les plats mijotés, les farcis se conservent quelques jours au réfrigérateur. Ils n’en seront que meilleurs.
  • Les petites sauces et condiments se gardent très bien grâce au gras qu’elles contiennent.
  • Le riz refroidi se dessèche légèrement au réfrigérateur, c’est ce qu’il faut pour faire du riz sauté !
  • Les légumes racines (pomme de terre, carottes..), une fois pelés se conservent sans problème pendant deux ou trois jours, mais les plonger dans l’eau froide pour les empêcher de noircir ou les enduire d’huile pour les rôtir.
  • Les salades et les herbes fraîches lavées et essorées se conservent très bien dans une boite, un bocal ou un sachet. Pour les salades, détacher les feuilles avec précaution sans les casser : c’est lorsqu’elles sont abimées qu’elles noircissent et pourrissent. Elles aiment avoir un peu d’humidité.
  • Les assaisonnements acides, sucrés ou salé tendent à « cuire » les aliments. Les conserver à part et les ajouter au dernier moment.

ASTUCES POUR CUISINER LEGER :

LES APPORTS ESSENTIELS :

Pour manger plus léger, il faut commencer par rééquilibrer les quantités de végétaux par rapport aux protéines, et éviter l’usage excessif de gras et de sucre, sans chercher à les supprimer car ils restent un apport nutritif essentiel. Les féculents aussi sont importants car le corps a besoin d’énergie : privilégiez les céréales complètes, qui apportent plus de nutriments et de l’énergie sur la durée.

LES CUISSONS :

Les cuissons vapeur et les cuisson à l’étouffé (cuisson des légumes avec un peu d’eau et couvercle fermé) permettent de bien conserver les nutriments. Les cuissons rôties apportent énormément de goût sans nécessiter beaucoup de gras.

LES ASSAISONNEMENTS ALTERNATIFS :

Privilégiez des assaisonnements qui limitent la quantité de matières grasses : sauces au yaourt, vinaigrette au jus d’agrumes, vinaigrettes asiatiques.. Pensez aussi aux sauces « salsa » à base de tomates et assaisonnés avec des herbes, du sel et des épices, qui ne nécessitent pas de gras. Le yaourt vient également remplacer la crème fraiches dans les appareils à quiches ou sur les soupes.

1325258_w980h638c1cx1056cy726cxt73cyt155cxb2076cyb1312


Voilà, j’espère que ce petit article explicatif accompagnés de petits conseils vous aura aidé ! N’hésitez pas à me dire si vous aussi vous comptez vous mettre au batch cooking ou si vous en êtes déjà adepte !

A bientôt pour de nouveaux articles,

PASTELPEACHY

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s